Fusillade à Las Vegas : une ville sous le choc

Des coups de feu ont été tirés sur une foule lors d’un concert en plein air à Las Vegas. Le suspect a tué au moins 58 personnes et fait des centaines de blessés. Agnès Vahramian, envoyée spéciale à Las Vegas (États-Unis), nous en dit plus.

FRANCE 2

"La population est abasourdie", témoigne Agnès Vahramian, envoyée spéciale à Las Vegas. "Cette nuit, quand nous sommes arrivés, l'accès au lieu a été extrêmement difficile. En effet, l'endroit où se trouvent tous les hôtels a été fermé par la police. Mais ce que nous avons vu, ce sont des dizaines de gens qui erraient d'hôtel en hôtel, habillés encore en tenue country, parce que c'était le thème du concert d'hier soir".

La ville a "changé de visage"

"Ces gens avaient encore parfois du sang sur leurs vêtements, ils étaient hagards, emmitouflés dans des couvertures parce qu'ils n'avaient pas dormi", poursuit la journaliste. "Ce lundi 2 octobre, il y a un appel à la mobilisation des habitants. On nous dit qu'il y a maintenant des files d'attente devant les hôpitaux parce qu'on manque de sang pour les transfusions. Alors vous le voyez, cette ville de Las Vegas, où tout est tourné vers le jeu, vers le plaisir, a vraiment changé de visage."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier après la fusillade à Las vegas, le 1er octobre 2017.
Un policier après la fusillade à Las vegas, le 1er octobre 2017. (DAVID BECKER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)