Cet article date de plus de sept ans.

Fred Trump, le père à qui Donald doit sa fortune

La saga du clan Trump est la parfaite illustration du rêve américain et de son crédo : la réussite appartient à ceux qui entreprennent et bossent dur. En trois générations le clan Trump a émigré, fait fortune et porté un des siens à la présidence. Dans l’album de famille, Fred Trump, le père de Donald, est sans conteste le personnage central, celui qui a construit la fortune.
Article rédigé par Jacques Deveaux
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
Mary et Fred Trump entourent leur fils, Donald. (The Guardian)

Fred Trump est décédé en 1999 à l’âge de 93 ans. Bien que souffrant de la maladie d’Alzheimer, il avait conservé le titre de président du groupe qu’il avait fondé au milieu des années soixante. A sa mort, sa fortune était estimée à 300 millions de dollars.
 
Frederick Christ Trump, son état-civil complet, était né à New-York, et n’a jamais quitté le quartier Jamaica dans le Queens, où la famille s’était établie au début du XXème siècle. Son père avait émigré d’Allemagne à 16 ans. Friedrich Drumpf a changé son nom en Trump et participe à la ruée vers l’or en Alaska. Plutôt que de chercher un hypothétique filon, il ouvre un établissement sur la route des chercheurs d’or. Moitié restaurant, moitié... maison close. Le début du business et de la fortune.
 
Grand-papa meurt prématurément en 1918 de la grippe espagnole. Mais il a su communiquer très tôt le sens des affaires à sa progéniture. Le père de Donald reprend le flambeau, et va faire fortune. Il n’a que 15 ans, mais déjà des idées de génie. L’automobile se développe, il propose de construire des garages pour les abriter. Mineur, c’est sa maman Elizabeth qui signe les contrats ! La réussite permettra de payer les études du petit dernier qui finira au M.I.T.

27.000 appartements 
Fred n’a besoin que de 25 ans pour devenir millionnaire. Il a épousé Mary Macleod, fraîchement débarquée d’Ecosse. Elle lui donnera quatre enfants, 2 filles et 2 fils. Donald va grandir dans cette ambiance. Si on est très largement à l’abri du besoin chez les Trump, on n’oublie pas les vertus du travail.
 
A la fin des années vingt, Fred Trump continue dans la construction de petites maisons individuelles à 4000 dollars pièce. Encore un succès, tout comme sa première expérience dans la distribution. En pleine dépression économique en 1929, Trump Market propose de «se servir soi -même et d’économiser de l’argent». Un succès instantané.
 
Ainsi de projet en projet, Fred Trump va construire la bagatelle de 27.000 appartements et maisons dans Brooklyn et dans le Queens, toujours à destination de la classe moyenne

En 1927, Fred Trump est arrêté lors d'une manifestation du Klu Klux Klan à New-York (Boing Boing)

Trump et le Ku Klux Klan
C’est un épisode obscur de la vie de Fred Trump. Il a 21 ans et est arrêté en marge d’une manifestation du KKK dans le Queens en 1927. Les hommes encagoulés ont attaqué des policiers. L’identification est délicate du fait des cagoules, et Trump est finalement relâché et aucune charge n’est retenue contre lui.
 
Du reste explique le journal, rien ne prouve que Trump senior ait été membre du Ku Klux Klan, ni même qu’il ait participé à la manifestation.

Econome et exigeant
Les anecdotes ne manquent pas sur la personnalité du papa Trump. Un homme très économe qui traditionnellement visitait ses chantiers à la fin de la journée. S’il trouvait un clou, il le ramassait pour le rendre aux charpentiers le lendemain. Quand il fallait commander les milliers de litres de produits d’entretien pour les immeubles, Fred Trump fabriquait sa propre mixture, ainsi «lorsque le produit coûtait 2 dollars la bouteille, il en fabriquait pour 50 cents.» se souvient Donald Trump.
 
Son unique fantaisie réside dans l’achat de deux Cadillac bleues identiques. FT1 et FT2 (pour Fred Trump) qu’il remplaçait tous les trois ans. Un véhicule idéal pour visiter les chantiers !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.