Face aux violences policières, un Américain noir demande l'asile au Canada

Selon lui, la mort par balles de Michael Brown et de Eric Garner sont la preuve que les Noirs aux Etats-Unis "se font exterminer à un rythme alarmant".

Capture d\'écran d\'un entretien de CBC News avec Kyle Canty, le 23 octobre 2015, à Vancouver (Canada).
Capture d'écran d'un entretien de CBC News avec Kyle Canty, le 23 octobre 2015, à Vancouver (Canada). (CBC NEWS / FRANCETV INFO)

"Je crains pour ma vie parce que je suis noir." Un Américain a demandé l'asile politique au Canada, par crainte d'être tué par la police aux Etats-Unis, a indiqué, jeudi 29 octobre, la Commission canadienne de l'immigration et du statut de réfugié. Kyle Lydell Canty, 30 ans, a présenté une demande d'asile après son arrivée à Vancouver en septembre.

"Cette crainte est bien fondée", a-t-il dit. Selon lui, la mort par balles de Michael Brown dans le Missouri et de Eric Garner à New York sont la preuve que les Noirs aux Etats-Unis "se font exterminer à un rythme alarmant".

Un asile peu probable

Kyle Canty a présenté des éléments de preuve en soutien à sa demande, dont des articles de journaux et des vidéos le montrant en interaction avec des policiers dans six Etats américains où il a vécu. Une des vidéos le montre durant son interpellation à Salem, dans l'Oregon, où il lui est reproché d'avoir passé deux heures à parler au téléphone et d'avoir utilisé le réseau internet gratuit dans un terminal d'autobus.

Ses chances d'obtenir l'asile sont minces. Le Canada n'a accepté en moyenne que 1% des demandes de statut de réfugié présentées par des citoyens américains ces dernières années, selon les statistiques officielles.