Etats-Unis : New York va verser plus de 5 millions d'euros à la famille d'un Noir tué par la police

Soupçonné de vente illégale de cigarettes, Eric Garner, 43 ans, avait été plaqué au sol par plusieurs policiers blancs le 17 juillet 2014 à Staten Island, après avoir tenté de résister. Il avait été déclaré mort d'un malaise cardiaque à l'hôpital.

Un journal avec la photo d\'Eric Garner, déposé sur les lieux de son interpellation musclée par la police, à Staten Island (New York, Etats-Unis), le 21 juillet 2014.
Un journal avec la photo d'Eric Garner, déposé sur les lieux de son interpellation musclée par la police, à Staten Island (New York, Etats-Unis), le 21 juillet 2014. (EDUARDO MUNOZ / REUTERS)

La transaction met fin aux poursuites contre la municipalité. La ville de New York a annoncé, lundi 13 juillet, avoir conclu un accord amiable avec la famille d'Eric Garner, un homme noir mort à l'été 2014 lors d'une interpellation musclée par la police, pour un montant de 5,9 millions de dollars, soit plus de 5,3 millions d'euros.

"Aucune somme d'argent ne pourra rendre cette famille entière, mais espérons que la famille Garner pourra trouver un peu de paix (...) dans la transaction de ce jour", a réagi le maire de New York, Bill de Blasio, dans un communiqué.

Le policier n'avait pas été inculpé

Soupçonné de vente illégale de cigarettes, Eric Garner, 43 ans, avait été plaqué au sol par plusieurs policiers blancs le 17 juillet 2014 à Staten Island, après avoir tenté de résister. Dans une vidéo amateur, on voit l'un des agents lui serrer le cou, une pratique illégale à New York. Obèse et asthmatique, Garner se plaint à plusieurs reprises de ne pas pouvoir respirer avant de perdre connaissance. Il avait finalement été déclaré mort d'un malaise cardiaque à l'hôpital.

La colère de la communauté noire avait été grande, début décembre, après la décision d'un grand jury de ne pas inculper le policier mis en cause. La mort d'Eric Garner, ainsi que celle, en août dernier, de Michael Brown, un adolescent noir de 18 ans tué par un policier blanc à Ferguson, dans le Missouri, avait déclenché des manifestations dans tous les Etats-Unis pour protester contre le traitement des Afro-Américains par la police.