États-Unis : une rentrée douloureuse au lycée de Parkland, deux semaines après la tuerie

Aux États-Unis, les cours reprennent mercredi pour les élèves du lycée de Parkland en Floride, après la fusillade du 14 février qui a fait 17 morts.

Le lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland (Floride) après la fusillade du 14 février 2018.
Le lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland (Floride) après la fusillade du 14 février 2018. (RHONA WISE / AFP)

Aux États-Unis, les cours reprennent mercredi 28 février pour les 3 000 élèves du lycée de Parkland en Floride, deux semaines après la fusillade qui a fait 17 morts qui suscite un vif débat sur la possession d'armes à feu, initié par des lycéens. 

Un retour en classe éprouvant

Le responsable du district scolaire dont dépend la Stoneman Douglas High School a demandé aux médias de ne pas survoler le lycée en hélicoptère quand les élèves vont reprendre les cours. Une discrétion jugée souhaitable pour les lycéens, leurs proches et les enseignants. Beaucoup sont déjà retournés sur le campus dimanche soir, ceux qui le souhaitaient pouvaient récupérer les affaires laissées sur place, dans la panique de la fusillade. "J’étais d’abord anxieux et nerveux, confie Demetri, un élève de terminale, devenu l’un des porte-voix du mouvement des jeunes contre les armes à feu. Mais quand je suis arrivé, j’ai vu mes amis, beaucoup de familles étaient réunies, cela m’a réconforté." Le lycéen explique que l’espace d’un instant, il a pu oublier ce qu'il s'était passé.

Le programme scolaire est allégé cette semaine, avec des demi-journées de cours. Les enseignants s’y préparent ensemble depuis lundi. "Honnêtement, comment pouvez-vous être prêt pour quelque chose comme ça, réagit un professeur. Je pense que notre expérience avec ces jeunes est la seule chose qui peut nous préparer." Si la Stoneman Douglas High School ouvre ses portes mercredi, le bâtiment dans lequel le massacre a eu lieu, restera, bien fermé. Il pourrait bien être démoli pour laisser place à un mémorial.

Une rentrée douloureuse au lycée de Parkland en Floride, endeuillé par une fusillade - un reportage de Marco Wolter
--'--
--'--