Cet article date de plus de cinq ans.

Etats-Unis : un policier tué et trois autres blessés dans une série d'attaques

Les attaques ont eu lieu, dimanche, dans quatre villes connaissant un regain de violences à connotation raciale avec les forces de l'ordre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ville de San Antonio au Texas, où l'inspecteur de police Benjamin Marconi a été tué, dimanche 20 novembre, aux Etats-Unis. (GOOGLE MAPS)

Un policier a été tué par balles et trois autres ont été blessés dans une série d'incidents aux Etats-Unis, dimanche 20 novembre. Les attaques ont eu lieu dans quatre villes connaissant un regain de violences à connotation raciale avec les forces de l'ordre. Aucun lien n'est toutefois établi entre ces quatre fusillades, qui se sont produites à San Antonio (Texas), Sanibel (Floride) et dans les villes de Saint-Louis et Gladstone dans le Missouri.

A San Antonio, les forces de l'ordre recherchaient un suspect qui a pris la fuite après avoir ouvert le feu sur l'inspecteur Benjamin Marconi, 50 ans, un vétéran de la police. L'homme a visé à deux reprises le policier qui se trouvait à un feu rouge devant le siège de la police, le tuant sur le coup. La police a offert une récompense de 10 000 dollars (environ 9 402 euros) pour toute information pouvant mener à l'arrestation du suspect, un homme noir qui portait un sweat shirt à capuche.

Un suspect arrêté, un autre abattu

A Sanibel, en Floride, un policier a été blessé durant un contrôle routier de routine. Un homme a tiré dans sa direction après que le policier a arrêté un autre conducteur, selon la police, qui a arrêté le suspect.

A Gladstone, dans le Missouri, un autre officier a été blessé, selon la police. A Saint-Louis, enfin, un homme a tiré sur un policier qui se trouvait dans une voiture de police prise dans un embouteillage, avant d'être abattu lors d'un échange de tirs avec la police. Selon le chef de la police, le suspect, un Noir, était soupçonné d'une série de vols dans le secteur au cours des derniers jours et pourrait être également responsable d'un homocide.

Cette série de fusillades intervient moins de cinq mois après celle de Dallas au Texas, où un tireur isolé voulant venger la mort des Noirs abattus par les forces de l'ordre avait tué cinq policiers le 7 juillet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.