Etats-Unis : trois nouveaux manifestants qui s'étaient introduits dans le Capitole ont été inculpés

Vendredi, le ministère avait déjà annoncé 13 inculpations pour intrusion et désordre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jake Angeli, membre du mouvement conspirationniste QAnon, pose dans un couloir du Capitole, à Washington, le 6 janvier 2021. (MANUEL BALCE CENETA / AP / SIPA)

Ils sont désormais une quinzaine à être inculpés. Trois nouveaux manifestants pro-Trump ont été arrêtés et inculpés après leur violente intrusion au Capitole mercredi, a annoncé samedi 9 janvier le ministère de la Justice américain.

Jacob Anthony Chansley, alias Jake Angeli, le complotiste du mouvement QAnon torse nu, coiffé de cornes de bison et peinturluré qui avait aimanté photographes et caméras aux quatre coins du Capitole, a été arrêté et inculpé d'intrusion illégale et de conduite violente, a indiqué le ministère dans un communiqué. 

Adam Johnson, le trentenaire au bonnet Trump photographié tout sourire en train d'emporter le pupitre de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a, lui, été arrêté vendredi en Floride. Il a été inculpé des mêmes chefs mais aussi de vol, bien que le pupitre de Nancy Pelosi ait été retrouvé le lendemain, abandonné dans un couloir.

Un élu local républicain parmi les inculpés

Enfin, Derrick Evans, un élu du Parlement de l'Etat de Virginie-Occidentale qui s'était filmé en train de pénétrer par la force dans le Congrès en criant "Derrick Evans est au Capitole !", a été arrêté vendredi à son domicile et inculpé samedi d'intrusion illégale et de conduite violente. L'élu local a annoncé sa démission samedi.

Les trois actes d'accusation soulignent que les inculpés ont pénétré illégalement dans un bâtiment fédéral "au moment où le vice-président Mike Pence était présent", ce qui aggrave leur cas.

Vendredi, le ministère avait déjà annoncé 13 inculpations pour intrusion et désordre, et l'arrestation dans l'Arkansas de Richard Barnett, un militant pro-armes photographié le pied sur le bureau de Nancy Pelosi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.