États-Unis : le succès de la maison imprimée en 3D

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Dans trois États américains, des lotissements, imprimés en 3D sortent de terre. C’est la première fois qu’un programme de construction grâce à cette technologie est réalisé à si grande échelle.
États-Unis : le succès de la maison imprimée en 3D Dans trois États américains, des lotissements, imprimés en 3D sortent de terre. C’est la première fois qu’un programme de construction grâce à cette technologie est réalisé à si grande échelle. (France 2)
Article rédigé par France 2 - T.Donzel
France Télévisions
Dans trois États américains, des lotissements, imprimés en 3D sortent de terre. C’est la première fois qu’un programme de construction grâce à cette technologie est réalisé à si grande échelle.

De loin, il a l’air d’un chantier de construction comme les autres, mais à y regarder de plus près, les ouvriers ont été remplacés par des gigantesques imprimantes 3D. Elles déposent le béton couche après couche pour constituer les murs. Cette technique permet de construire beaucoup plus vite. Un promoteur de la société ICON explique qu’il faut compter "cinq à sept semaines de construction" alors qu’une maison classique demande, elle, six à neuf mois de travaux. Les imprimantes sont aussi une solution pour faire face au manque de main-d’œuvre. Les projets, les techniques se multiplient. 

Plus écologique, plus économique ? 

Une entreprise californienne imprime les murs en usine avec un mélange de verre recyclé, de minéraux et de résine, la maison préfabriquée est ensuite amenée sur site et assemblée. Selon le fabricant, "ça permet d’éliminer 95 % des déchets d’une construction classique". Moins de gaspillage, moins de main-d’œuvre, et donc plus abordables pour les acheteurs. Les maisons 3D sont un espoir face à la crise du logement aux États-Unis où il manque plus de 3 millions d’habitations pour répondre à la demande.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.