Etats-Unis : le policier qui a tiré sur un thérapeute noir, visait en fait son patient autiste qu'il pensait dangereux

Charles Kinsey a été blessé par balle à la jambe alors qu'il essayait de récupérer un jeune homme qui avait quitté le centre spécialisé où il vit. 

Une vidéo tournée, lundi 18 juillet 2016, par un témoin montre Charles Kinsey et un jeune homme autiste, visés par des policiers, dans une rue de Miami (Etats-Unis). 
Une vidéo tournée, lundi 18 juillet 2016, par un témoin montre Charles Kinsey et un jeune homme autiste, visés par des policiers, dans une rue de Miami (Etats-Unis).  (HILTON NAPOLEON)

C'est ce qui s'appelle mal évaluer une situation. Le policier qui a tiré, lundi 18 juillet, sur un thérapeute, qui tentait de raisonner un jeune autiste au milieu d'une route, a assuré qu'il ne visait pas le soignant. Il lui a tiré dessus en pensant, en fait, "lui sauver la vie", a expliqué un responsable de la police de Miami (Floride, Etats-Unis), cité par Time (en anglais), jeudi.

Dans une vidéo tournée par un témoin et publiée la veille par le Miami Herald, le thérapeute, Charles Kinsey, apparaissait allongé à terre, les mains en l'air et déclarant être non armé. A ses côtés, un jeune homme handicapé jouait avec un camion miniature au beau milieu de la route, ignorant les ordres d'un policier. Ce dernier avait fini par tirer, blessant le thérapeute afro-américain.

Après la mort de plusieurs Noirs, tombés sous les balles de policiers blancs, ce fait-divers posait la question d'une nouvelle bavure raciste. 

"Il a cru que monsieur Kinsey était sur le point de se faire tuer"

"Les officiers ont cru que l'homme blanc voulait faire du mal à Monsieur Kinsey", a expliqué le porte-parole de la police. Selon lui, le camion miniature a été confondu avec une arme, alors que les agents avaient été appelés dans le quartier pour interpeller un homme présenté comme "armé et suicidaire". 

"Craignant pour la vie de monsieur Kinsey, l'officier a tiré pour lui sauver la vie et a raté son tir." Le policier a donc estimé que le jeune autiste représentait une menace. Or, comme le lui indiquait le thérapeute, le jeune homme n'avait sur lui "qu'un jouet" et ne pouvait, du fait de son handicap, obéir aux injonctions des forces de l'ordre.

De son côté, le policier concerné, qui a été suspendu, a assuré avoir "choisi ce travail pour aider les gens""Je déteste que les autres me dépeignent comme quelqu'un que je ne suis pas", a-t-il réagi face aux accusations de racisme. 

Blessé légèrement, Charles Kinsey avait déclaré, depuis son lit d'hôpital, avoir demandé au policier pourquoi il avait tiré, alors qu'il ne présentait aucune menace : "Il m'a répondu : 'Je n'en sais rien'." Sur les images diffusées jeudi, le policier menotte toutefois le thérapeute blessé et au sol, ainsi que le patient.