États-Unis : le droit à l’avortement menacé

Publié Mis à jour
États-Unis : le droit à l’avortement menacé
France 3
Article rédigé par
J. Debraux, P. Goldmann - France 3
France Télévisions

Aux États-Unis, le droit à l’avortement est menacé, suite à la décision de la Cour suprême. Treize États américains ont interdit le recours à l’IVG. Des médecins ne peuvent donc plus permettre aux femmes de se faire avorter, au risque d’être condamné à la prison à vie.

Des centaines de militants pro-avortement ont envahi une voie rapide, près de Los Angeles, aux États-Unis, avant d’être délogés par la police. Partout dans le pays, ils sont plusieurs dizaines de milliers à crier leur colère après l’enterrement du droit à l’avortement décidé vendredi 24 juin par la Cour suprême. Dans le Missouri, le cortège s’arrête symboliquement devant un centre qui pratiquait l’IVG.

33 millions d’Américaines concernées

"C’est tragique parce que nous nous sommes tellement battus pour que cette loi soit adoptée en 1973. Maintenant, cinquante ans plus tard, ils nous l’ont enlevée d’un seul coup", explique une femme. Treize États ont déjà fait part de leur intention de bannir l’IVG. La décision de la Cour suprême pourrait impacter 33 millions d’Américaines. Un chiffre encore partiel, car d’autres États pourraient décider d’interdire l’avortement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.