Etats-Unis : le Dakota du Nord interdit l'avortement "dès la conception"

Quelques exceptions autorisent les femmes à recourir à l'IVG dans cet Etat, notamment si la grossesse pose de graves risques pour leur santé ou si celle-ci fait suite à un viol ou inceste.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Une pancarte brandie par une manifestante pro-IVG à Washington (Etats-Unis), le 23 août 2022. (BRYAN OLIN DOZIER / NURPHOTO / AFP)

Nouveau recul pour le droit à l'avortement aux Etats-Unis. Le gouverneur du Dakota du Nord a signé, lundi 24 avril, une loi qui interdit la quasi-totalité des IVG, et ce, "dès la conception", dans cet Etat faiblement peuplé du nord du pays. Quelques exceptions restent en vigueur, notamment si la grossesse pose de graves risques pour la santé de la mère. Une dérogation est également prévue jusqu'à six semaines de grossesse si celle-ci fait suite à un viol ou un inceste. 

> > IVG aux Etats-Unis : six questions sur la suspension d'une pilule abortive qui pourrait encore limiter le droit à l'avortement

Le texte vise aussi directement les médecins. Ceux contrevenant à cette loi encourent désormais jusqu'à cinq ans de prison.

Selon un communiqué du gouverneur républicain Doug Burgum, "cette loi clarifie et affine la loi existante de l'Etat", dont l'application a été déclenchée par la décision de la Cour suprême des Etats-Unis en juin 2022, qui a annulé la garantie constitutionnelle à l'IVG. Depuis, une quinzaine d'Etats ont interdit l'avortement sur leur sol.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.