États-Unis : la zone 51 et son extraterrestre de Roswell font toujours rêver

Aux États-Unis, le mythe des extraterrestres de la zone 51 demeure. Cette base militaire située dans le Nevada est toujours source de fantasmes.

FRANCEINFO

Sur les réseaux sociaux, l'idée avait été lancée d'envahir la zone 51 vendredi 20 septembre à 3 heures du matin. Deux millions de personnes devaient investir l'un des endroits les plus secrets des États-Unis. Finalement, l'événement s'est transformé en un improbable festival dans ce coin perdu du Nevada avec costumes extravagants, voitures d'autres mondes et petits hommes gris ou verts. La grande attraction est d'emprunter une route poussiéreuse qui mène à une des rares entrées de la zone 51, infranchissable à moins d'être un militaire travaillant sur un programme secret sous peine de prendre une grosse amende, voire une peine de prison.

Mystère complet

Derrière les grilles se cache une base classifiée de l'US Air Force. Seule une poignée de militaires savent ce qu'abritent les bâtiments. La zone 51 fut un lieu de test pour les avions-espions américains, mais en 1988, une émission de télévision assure que la base abrite aussi un vaisseau spatial, celui du prétendu extraterrestre de Roswell écrasé en 1947. Rien n'a jamais été authentifié, mais l'US Army a plusieurs fois changé de version, alimentant tous les fantasmes des amateurs d'ovnis. Scientifiques, experts militaires et fans d’OVNI s'accordent sur une chose. À supposer qu'un vaisseau ait été un jour hébergé dans le Nevada, la zone 51 n'est plus si secrète que cela et dans ce cas l'objet extraterrestre aurait été transféré depuis longtemps dans un lieu véritablement inconnu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes près de la zone 51 dans le Nevada, aux Etats-Unis, le 20 septembre 2019.
Des personnes près de la zone 51 dans le Nevada, aux Etats-Unis, le 20 septembre 2019. (BRIDGET BENNETT / AFP)