États-Unis : l'Amérique divisée suite à l'annonce la Cour suprême sur l'IVG

Publié
États-Unis : l'Amérique divisée suite à l'annonce la Cour suprême sur l'IVG
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Guttin, B. Laigle, T. Donzel, K. Sullivan - France 2
France Télévisions

Vendredi 24 juin, la Cour suprême a fait chuter le droit à l'avortement, un droit acquis 50 ans plus tôt. L'Amérique est plus que jamais divisée, avec à la clé de l'émotion, des fermetures immédiates de cliniques et de premiers affrontements.  

Dans une clinique du Missouri (États-Unis), les employés sont en larmes suite à la décision de la Cour suprême, vendredi 24 juin. La dernière clinique pour avortements de l'État a fermé ses portes. La députée démocrate du Missouri, Cory Bush, très émue, a exprimé sa colère. "49 ans… Et ils ont tout enlevé. 36 millions de gens seront affectés", a-t-elle déclaré. 

Une Amérique divisée entre pros et anti-IVG

Partout dans le pays, deux mondes s'affrontent : d'un côté, des militants pro-IVG sous le choc, et face à eux, d'autres exultent. Sept États ont interdit immédiatement l'avortement suite à la décision de la Cour suprême, et treize au total devraient le faire dans les prochains jours. L'État de Californie a proposé de financer le voyage des femmes souhaitant avorter. "La Californie est un lieu sûr pour toutes celles qui recherchent un avortement. Elle le sera toujours", a déclaré Rob Bonta, procureur général de l'État. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.