États-Unis : Hillary Clinton sort du silence

C'est le grand retour d'Hillary Clinton après avoir perdu, contre toute attente, face à Donald Trump. Elle retrouve la scène publique et s'explique pour la première fois sur son revers. Pour elle, le piratage russe et le FBI en portent la responsabilité. 

Voir la vidéo
L'amertume et les regrets n'ont pas disparu. Six mois après la défaite, Hillary Clinton estime même qu'on lui a volé une élection quasi acquise. "J'étais sur le chemin de la victoire jusqu'à ce que la lettre du directeur du FBI et les informations du WikiLeaks russe créent le doute dans les esprits des gens", a déclaré l'ancienne candidate démocrate à la présidentielle. En clair, sans l'enquête du FBI sur les e-mails elle aurait gagné.

Hillary Clinton veut devenir activiste 

De quoi piquer au vif son ancien adversaire qui lui a répondu sèchement. "L'histoire Trump / Russie est une excuse qu'utilise les démocrates pour masquer leur humiliation dans les urnes", a écrit Donald Trump dans un tweet.

Souvent jugée mauvaise perdante, Hillary Clinton reconnaît quand même sa responsabilité. L'ancienne secrétaire d'État a donné des leçons de diplomatie au président Trump. Hillary Clinton veut devenir activiste et faire partie de la résistance face à Donald Trump. Par ailleurs, elle n'a jamais dit qu'elle ne serait pas à nouveau candidate dans quatre ans. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Hillary Clinton, le 6 avril 2017 à New-York (Etats-Unis).
Hillary Clinton, le 6 avril 2017 à New-York (Etats-Unis). (ANGELA WEISS / AFP)