États-Unis : corruption à l’université pour favoriser les enfants de stars

Un scandale de corruption est mis au jour aux États-Unis. Des stars sont accusées d’avoir payé pour que leurs enfants puissent intégrer les meilleures universités du pays.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Les fans connaissaient Felicity Huffman radieuse, habituée aux flashs des festivals. Mardi 12 mars, dans un tribunal de  Los Angeles (États-Unis), ils ont découvert la star de la série Desperate Housewives tête baissée et visage fermé. Même attitude embarrassée pour le designer Mossimo Giannulli. Comme une trentaine de riches parents du show-business américain, ils sont accusés d’avoir payé des pots-de-vin à William Singer. Cette corruption s’élève à 25 millions de dollars, pour truquer les résultats d’enfants de stars et leur permettre d’intégrer les plus grandes universités américaines.

Un scandale qui choque les étudiants

Selon les enquêteurs, plusieurs universités prestigieuses des États-Unis comme Georgetown ou Yale seraient concernées. Dans un pays où les frais de scolarité annuels peuvent atteindre plusieurs dizaines de milliers de dollars et où l’admission est extrêmement sélective, ce scandale de corruption choque les étudiants.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Les deux actrices hollywoodiennes, Felicity Huffman et Lori Loughlin, ont été incuplées le 12 mars 2019 dans une affaire de pots-de-vin. 
Les deux actrices hollywoodiennes, Felicity Huffman et Lori Loughlin, ont été incuplées le 12 mars 2019 dans une affaire de pots-de-vin.  (LISA O'CONNOR / TOMMASO BODDI / AFP)