EN IMAGES. "First Date" : sept moments où les Obama se sont mis en scène en couple ultra-glamour

Mercredi 31 août sort au cinéma "First Date", le film qui relate les débuts de la relation amoureuse entre Michelle et Barack Obama. 

Barack et Michelle Obama dansent pour fêter l\'investiture du président américain réélu, le 21 janvier 2013 à Washington.
Barack et Michelle Obama dansent pour fêter l'investiture du président américain réélu, le 21 janvier 2013 à Washington. (MAXPPP)

À l'été 1989, à Chicago, Michelle et Barack Obama se rencontrent pour la première fois. Il est stagiaire sous ses ordres, dans un cabinet d'avocats. En 1992, ils se marient.

Quinze ans plus tard, alors qu'il est encore peu connu hors de l'arène politique, Barack Obama gagne la primaire démocrate. Et, dans la foulée, l'élection présidentielle, en 2008. C'est un couple glamour qui entre à la Maison-Blanche. Et qui saura le montrer (et l'orchestrer), tout au long des deux mandats. Démonstration.

L'étreinte hollywoodienne

Le 4 novembre 2008, à peine élu président des Etats-Unis, Barack Obama embrasse sa femme devant la foule rassemblée pour fêter sa victoire, à Chicago. Le geste, le regard, les deux corps élancés : la scène paraît extraite d'un film hollywoodien.

Barack Obama, qui vient d\'être élu président des Etats-Unis, embrasse sa femme, devant une foule rassemblée pour fêter sa victoire, le 4 novembre 2008 à Chicago.
Barack Obama, qui vient d'être élu président des Etats-Unis, embrasse sa femme, devant une foule rassemblée pour fêter sa victoire, le 4 novembre 2008 à Chicago. (STAN HONDA / AFP)
 

Le petit geste touchant 

C'est aussi par son naturel (très travaillé) que le couple Obama tranche avec les précédents locataires de la Maison-Blanche. Devant les photographes, Michelle essuie ici les traces de rouge à lèvres qu'elle a laissées sur le visage de son époux en l'embrassant.

Michelle Obama efface les traces de rouge à lèvres qu\'elle a laissées sur le visage du président des Etats-Unis, le 4 février 2010.
Michelle Obama efface les traces de rouge à lèvres qu'elle a laissées sur le visage du président des Etats-Unis, le 4 février 2010. (JASON REED / REUTERS)

Le couple de l'année

En pleine campagne pour la réélection, le 16 juillet 2012, le président, sa femme et leurs deux filles assistent à un match de basket-ball à Washington. Ô surprise ! La caméra se braque sur eux, pour le fameux "Kiss Cam". 

via GIPHY

Le serment d'amour

Le 6 novembre 2012, sans trop de difficultés, Barack Obama remporte pour la deuxième fois l'élection présidentielle face à Mitt Romney. Il poste alors ce tweet devenu mythique, retweeté 800 000 fois : "Four more years". Quatre années de plus avec Michelle à ses côtés – et, accessoirement, à la tête des Etats-Unis.

L'album de famille

Ce second mandat est l'occasion pour Barack Obama de montrer sa belle famille réunie, lors de la fête de sa victoire avec Michelle et ses filles Malia et Sasha, à Chicago.

Réélection triomphale : le 7 novembre 2012, Barack Obama célèbre sa victoire avec sa femme Michelle, sa fille Malia (à droite) et Sasha, à Chicago.
Réélection triomphale : le 7 novembre 2012, Barack Obama célèbre sa victoire avec sa femme Michelle, sa fille Malia (à droite) et Sasha, à Chicago. (KEVIN LAMARQUE / REUTERS)

Le coup d'œil dans le rétroviseur

Michelle le félicite à sa manière : "La première dame a voté pour Barack Obama, pour la même raison qu'elle s'est mariée avec lui : son caractère." L'occasion de jeter un coup d'œil dans le rétroviseur, et de republier une photo du couple au début de leur idylle, dans les années 1990.

La scène de bal

Lui accordera-t-elle cette danse ? Au bal inaugural de son second mandat, en janvier 2013, à Washington, Barack Obama s'incline solennellement devant son épouse, en robe rouge flamboyante. 

Le président américain s\'incline devant la Première Dame, le 21 janvier 2013, au bal inaugural de son nouveau mandat, à Washington. 
Le président américain s'incline devant la Première Dame, le 21 janvier 2013, au bal inaugural de son nouveau mandat, à Washington.  (KEVIN LAMARQUE / REUTERS)