VIDEO. La police du Missouri abat un homme en pleine rue, relançant la polémique sur ses méthodes

Après une nouvelle intervention mortelle, la police de Saint-Louis a diffusé une vidéo où l'on voit deux policiers abattre un jeune délinquant.

Capture d\'écran de la vidéo où l\'on voit deux policiers abattre un jeune noir dans les rues de Saint-Louis (Missouri), le 19 août 2014.
Capture d'écran de la vidéo où l'on voit deux policiers abattre un jeune noir dans les rues de Saint-Louis (Missouri), le 19 août 2014. (KWMU / YOUTUBE)

Nouvelle mort polémique dans le Missouri. Après Michael Brown, dont la mort a déclenché des émeutes dans la ville voisine de Ferguson, Kajieme Powell, un jeune Noir de 25 ans, a été abattu mardi 19 août par la police de Saint-Louis alors qu'il venait de voler des canettes et des donuts dans une épicerie.

"Ils n'avaient pas à le tuer"

Pour calmer le jeu, la police, qui affirme que l'homme portait un couteau et menaçait les policiers, a relayé une vidéo de la scène, prise par un témoin. On y voit le jeune homme, un objet non identifié à la main, hurler aux policiers de lui tirer dessus. Lorsqu'il s'avance dans leur direction, les deux agents ouvrent le feu, à douze reprises.

[Attention, cette vidéo peut choquer]

Un internaute a mis en ligne une version zoomée de cette vidéo où l'on comprend mieux la scène.

Une femme témoin de la scène, citée par le Guardian (en anglais), ne comprend pas pourquoi la police l'a tué. "Je pense que c'était excessif. Ils disent qu'il avait un couteau, mais s'il avait un couteau, ils auraient pu lui tirer dans le pied ou le taser. Ils n'avaient pas à le tuer", estime Doris Davis.

Selon un article du magazine américain The New Republic (en anglais), la loi sur la légitime défense protège davantage les tireurs dans l'Etat du Missouri : c'est le procureur qui doit démontrer que le tireur n'a pas agi en légitime défense, et le doute profite à l'accusé, du moment qu'il présente un minimum d'éléments montrant qu'il pouvait se penser en danger.