Cet article date de plus d'un an.

Deux actrices hollywoodiennes inculpées dans un scandale de pots-de-vin pour admissions universitaires

Felicity Huffman et Lori Loughlin ont été inculpées dans une affaire de pots-de-vin versés à des intermédiaires pour obtenir des places dans des universités prestigieuses pour leurs enfants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les deux actrices hollywoodiennes, Felicity Huffman et Lori Loughlin, ont été incuplées le 12 mars 2019 dans une affaire de pots-de-vin.  (LISA O'CONNOR / TOMMASO BODDI / AFP)

Felicity Huffman, connue pour son rôle dans Desperate Housewives et Lori Loughlin, qui jouait dans La Fête à la maison, ont été inculpées, mardi 12 mars, dans une affaire de pots-de-vin versés à des intermédiaires pour obtenir des places dans des universités prestigieuses américaines pour leurs enfants.

Selon l'acte d'accusation, des intermédiaires auraient falsifié les dossiers de ces enfants, dont leurs résultats à des examens, afin de faciliter leur admission pour le compte de prestigieux clients, notamment les deux comédiennes américaines.

"Il ne peut pas y avoir de système d'admission distinct pour les personnes aisées"

A la tête de ce réseau, William Singer a été inculpé de quatre chefs d'accusation différents, dont extorsion et blanchiment, et devait plaider coupable devant un magistrat mardi après-midi. L'organisation criminelle aurait reçu 25 millions de dollars au total de parents désireux de voir leurs enfants admis dans des universités prestigieuses telles que Yale, Georgetown, Stanford, l'université de Californie du Sud (USC), Texas, UCLA et Wake Forest.

Au total, trente-trois parents ont été inculpés pour avoir eu recours aux services de William Singer, moyennant le paiement de sommes comprises entre 200 000 et 6,5 millions de dollars. "Il ne peut pas y avoir de système d'admission distinct pour les personnes aisées et (...) il ne peut pas y avoir de système judiciaire différent non plus", a commenté le procureur fédéral du Massachusetts, Andrew Lelling, lors d'une conférence de presse organisée à Boston.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.