Aux États-Unis, les ventes d’armes baissent depuis 2016

Aux États-Unis, les tueries d’El Paso et de Dayton ont relancé le débat sur la vente d’armes. Ce n’est pas la première fois mais le contexte a changé. Une situation que nous explique Florent Boutet.

En plateau, notre journaliste Florent Boutet souligne que les ventes d’armes sont en chute libre depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis en 2016 : "Les chiffres montrent que ces ventes d’armes ont reculé de 20% depuis 2016". "Un paradoxe, car le locataire de la Maison Blanche ne rate pas une occasion de s’afficher aux côtés de la NRA (National Rifle Association), le très puissant et très influent lobby des armes outre-Atlantique", aoute Florent Boutet

Hausse des ventes sous Obama

"Si on prend l’histoire récente, en 2009, sous la présidence républicaine de Georges W. Bush, il y a moins de dix millions d’armes vendues. Puis arrive Barack Obama, un démocrate, au pouvoir. Et là, les ventes explosent, 14 millions voire même 15 millions d’armes vendues en 2016. Les détenteurs d’armes ont peur que les démocrates, plus à gauche, ne réglementent, voir interdisent les ventes d’armes", détaille notre journaliste. L’arrivée du républicain Donald Trump fait donc naturellement baisser les ventes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Stand du fabriquant d\'ames Smith & Wesson lors d\'un rassemblement de la National Rifle Association (NRA), le 29 avril 2017. 
Stand du fabriquant d'ames Smith & Wesson lors d'un rassemblement de la National Rifle Association (NRA), le 29 avril 2017.  (SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)