Cet article date de plus d'un an.

Cinéma : disparition de Kirk Douglas, monstre sacré de l'âge d'or d'Hollywood

Publié
Cinéma : disparition de Kirk Douglas, monstre sacré de l'âge d'or d'Hollywood
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Kirk Douglas s'est éteint mercredi 5 février, à l'âge de 103 ans. Son sourire en coin, sa fossette au menton et ses films, une centaine, ont marqué des générations. Ce fils de chiffonnier est devenu une icône et une légende du cinéma.

Il n'en restait qu'un et c'était lui, Kirk Douglas, le monstre sacré de la grande époque des studios d'Hollywood. Pour ses 100 ans, il recevait l'hommage ému de son fils, Michael, fier de lui. Fils d'immigrants russes ayant fui la misère des pogroms, il s'appelle en réalité Issur Danielovitch Demsky. Il choisit un surnom, Kirk Douglas, pour s'engager dans l'armée américaine. Réformé, il décide de devenir acteur et impose très vite au cinéma sa personnalité combative.

Des rôles de légende

Westerns, péplums, films historiques, comme Les Sentiers de la gloire de Stanley Kubrick, dans tous les genres, il incarne des personnes mythiques, avec le même enthousiasme à chaque fois. Spartacus est l'un des rôles qu'il a préférés, peut-être parce qu'il révélait son caractère rebelle et indépendant. Devenu producteur pour mieux choisir ses rôles, il impose en plein maccarthysme des scénaristes soupçonnés d'être communistes. Hormis un Oscar d'honneur, Kirk Douglas n'a jamais reçu la récompense suprême. Une déception qu'il a contée avec humour, dans un français parfait, lui qui avait épousé une francophone.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.