Californie : colère après une bavure policière

Aux États-Unis, les obsèques de Stephon Clark se sont déroulées jeudi 29 mars sous haute tension à Sacramento (Californie). Ce jeune noir a été abattu il y a dix jours dans son jardin par des policiers qui le croyaient armé. Une nouvelle bavure dont les images, particulièrement choquantes, ont attisé encore davantage la colère de la communauté afro-américaine.

Voir la vidéo
France 2

Le cercueil de Stephon Clark, un noir américain de 22 ans abattu par la police qui le croyait armé ; il tenait son portable. L'homme est devenu un nouveau symbole des bavures policières aux États-Unis. Dévasté, le frère de la victime, qui se réfugie dans les bras du révérend Al Sharpton. Cette figure du mouvement des droits civiques, venu soutenir la famille, dénonce le silence total de Donald Trump.

Les agents responsables de la bavure n'ont pas été suspendus

La vidéo de sa mort a beaucoup choqué. La police avait été appelée pour un homme qui brisait des vitres de voiture. Ils ont pris Stephon Clark pour le suspect et l'ont pris en chasse avant de l'abattre de 20 coups de feu. Des centaines de personnes ont tenu à assister aux obsèques. Stpehon Clark était père de deux enfants. Depuis la mort de Stephon Clark, les manifestations s'enchaînent pour réclamer justice ; les deux policiers n'ont pas été suspendus. 

Le JT
Les autres sujets du JT