L'auteur des attentats de Boston présente ses "excuses" aux victimes

Djokhar Tsarnaev a présenté ses "excuses" aux victimes, lors de l'audience où il devait être condamné formellement à mort, mercredi 24 juin.

Djokhar Tsarnaev, le 23 mars 2015 à Boston (Etats-Unis).
Djokhar Tsarnaev, le 23 mars 2015 à Boston (Etats-Unis). (US DEPARTMENT OF JUSTICE / AFP)

Djokhar Tsarnaev rompt le silence. L'auteur des attentats de Boston a présenté ses "excuses" aux familles, lors de l'audience qui lui a officiellement signifié sa condamnation à la peine de mort, mercredi 24 juin. "Je voudrais m'excuser auprès des victimes et des survivants. Immédiatement après l'attaque, dont je suis coupable, j'ai appris leurs noms et vu leurs visages", a déclaré le jeune homme. "Je m'excuse pour les vies que j'ai enlevées, la douleur que j'ai provoquée, et les dégâts irréparables dont je suis responsable."

Première prise de parole publique depuis les attentats

C'est la première fois que le jeune musulman d'origine tchétchène prend la parole en public depuis les attentats du 15 avril 2013, qui ont fait trois morts et 264 blessés. En dépit de témoignages bouleversants lors du procès, Djokhar Tsarnaev n'a jamais montré la moindre émotion, sauf une fois, face aux larmes d'une vieille tante venue de Russie pour témoigner. Jusque-là, il n'avait jamais non plus exprimé publiquement des remords.

Un jury populaire l'a condamné à la peine de mort par injection létale le 15 mai. La peine capitale demeure un sujet sensible dans l'Etat du Massachusetts où elle n'a pas été appliquée depuis près de soixante-dix ans.