Alcool : le boom du cognac

Le cognac ne cesse de gagner des parts de marché, notamment aux États-Unis.

France 3

Sur une toute petite parcelle de France, unique au monde, ambrée, aux couleurs d'automne, le cognac a vu le jour à la fin du XVIIe siècle. Dans ces terres du Sud-Ouest, à 25 minutes de Cognac (Charente), Jean-Baptiste Mariau devrait planter dans les prochains mois de nouveaux pieds de vigne sur des espaces jusqu'ici dévolus aux céréales. Une petite révolution. Pour la première fois depuis 50 ans, le vignoble va s'étendre de 5%. Négociants et viticulteurs se sont mis d'accord pour repousser les limites de l'appellation et de fait, d'augmenter la production.

Un cap historique franchi

La production de cognac est exportée à 98%. Les Américains, Russes et Chinois sont les premiers consommateurs. Le cognac, c'est 17 000 emplois directs, 60 000 emplois indirects. L'image désuète du cognac est en train de se transformer. Adopté par les rappeurs, c'est devenu un phénomène de mode, un alcool qui se décline même en cocktails. Grâce à ces parcelles qui vont devenir bientôt du cognac, la profession espère 4% d'emplois en plus. Le cap historique des 200 millions de bouteilles exportées a été franchi cette année pour ce savoir-faire du terroir français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme boit un verre de cognac dans la ville éponyme située en Charente. 
Une femme boit un verre de cognac dans la ville éponyme située en Charente.  (GEORGES GOBET / AFP)