Afghanistan : les premiers exfiltrés arrivent à Paris

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Afghanistan : les premiers rapatriements arrivent à Paris
France 2
Article rédigé par
D.Schlienger, N.Sadok - France 2
France Télévisions

Depuis Kaboul, des rotations aériennes s'opèrent pour rapatrier les Français. À Kaboul, c'est davantage un contexte de "sauve-qui-peut" qui règne. Selon le ministre allemand de la Défense, des talibans contrôlent désormais des accès à l'aéroport.

Ils arrivent enfin sur le sol français. Et à travers les vitres de la passerelle, ils font quelques gestes de la main, signe que tout va bien. Trois jours après la prise de Kaboul par les talibans, les 45 premiers ressortissants français ou personnels d'ambassades sont rentrés. La fin d'un périple qui a démarré la nuit du mardi 17 août à l'aéroport de Kaboul. La file d'attente pour embarquer est longue, il faut avoir son nom sur une liste pour avoir le droit de quitter la ville.

Sur place, la situation s'est légèrement calmée

Les bagages sont inspectés minutieusement. Les forces spéciales sont sur place pour organiser les prochaines évacuations, car ils sont encore nombreux à patienter. À l'image des Français, les autres pays occidentaux enchaînent les rotations aériennes. 640 Afghans ont réussi à s'entasser dans un avion américain, cinq fois plus que sa capacité maximale. Devant l'aéroport, après deux jours de chaos et de confusion, la situation s'est un peu calmée. Beaucoup d'Afghans ont renoncé à tenter de fuir. Les transferts du centre-ville vers l'aéroport sont encore compliqués, et ils sont des dizaines à attendre derrière les murs de l'ambassade.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.