Affaire Epstein : Jean-Luc Brunel retrouvé pendu dans sa cellule

Publié Mis à jour
Affaire Epstein : Jean-Luc Brunel retrouvé pendu dans sa cellule
Article rédigé par
A. Bard, J. Vitaline, C. Barbaux, V. Lucas, G. Liaboeuf - franceinfo
France Télévisions

L'ex-agent de mannequins Jean-Luc Brunel, proche de Jeffrey Epstein et mis en examen pour "viols sur mineurs", a été retrouvé mort, pendu, dans sa cellule de la prison de la Santé, samedi 19 février. 

Jean-Luc Brunel était le dernier accusé à devoir rendre des comptes dans l'affaire Epstein. Il a été retrouvé mort, pendu, dans sa cellule à la prison de la Santé (Paris), dans la matinée du samedi 19 février. Ce recruteur de mannequins depuis les années 80 était en détention provisoire. Il faisait l'objet de mises en examen pour "viols sur mineurs", et "harcèlement sexuel". Des faits qu’il contestait. Il était également placé sous le statut de témoin assisté dans le cadre d'accusations pour "traite d'êtres humains à des fins sexuelles".    

Proche de Jeffrey Epstein

"Pour [les victimes présumées] il n'y aura pas de justice, monsieur Brunel a choisi de fuir sa responsabilité, de fuir éventuellement une forme de culpabilité", commente maître Anne-Claire Le Jeune, avocate des parties civiles. Jean-Luc Brunel était un proche de Jeffrey Epstein, un milliardaire inculpé aux États-Unis pour avoir abusé et exploité sexuellement des dizaines de jeunes femmes, parfois mineures. L'agent de mannequins est soupçonné avoir été rabatteur de jeunes filles pour le compte d'Epstein, qui s'est lui aussi donné la mort en prison, avant son procès.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.