États-Unis : avec Donald Trump, la chasse est plus cruelle

Sale temps pour les animaux sauvages aux États-Unis, particulièrement en Alaska. Donald Trump n'a aucune pitié pour les ours, les loups, les coyotes et les caribous.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Donald Trump a décidé d'aider les chasseurs à tuer dans les 16 zones protégées d'Alaska. Premières victimes : les ours. Il sera bientôt possible de les appâter avec du bacon ou des donuts. Ils pourront aussi utiliser des lampes pour traquer les oursons jusque dans leur tanière. La chasse à l'ours aérienne avait déjà été réautorisée l'an dernier.

À peine nés, déjà tués

Les loups et les coyotes, eux, pourront être abattus, ainsi que leurs petits, pendant les mises bas. Les chasseurs pourront aussi s'attaquer aux caribous depuis leurs bateaux à moteur et même en tuer un pendant qu'ils nagent, ce qui ne leur laisse aucune chance de fuir et d'échapper à la mort.

L'administration Trump souhaite revenir sur des réglementations prises sous Barack Obama. Cette réglementation devrait définitivement être adoptée dans deux mois.

Le président Donald Trump signe un décret devant un trophée de chasse, le 26 avril 2017, à Washington (Etats-Unis). 
Le président Donald Trump signe un décret devant un trophée de chasse, le 26 avril 2017, à Washington (Etats-Unis).  (KEVIN LAMARQUE / REUTERS)