Cet article date de plus de neuf ans.

Une vidéo montrerait l'exécution d'un otage japonais de l'EI

Les autorités japonaises vérifient l'authenticité d'une vidéo brièvement mise en ligne sur internet et qui montrerait l'exécution de Haruna Yukawa, l'un des deux otages japonais aux mains du groupe Etat islamique, rapporte la chaîne de télévision publique NHK.
Article rédigé par Cécile Mimaut
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Le porte-parole du gouvernement nippon, Yoshihide Suga, lors d'une conférence de presse, le 23 janvier, sur les otages de l'organisation EI © Maxppp)

Pas de confirmation pour le moment qu’il s’agit d’une vidéo authentique. Pas de communiqué officiel non plus de la part du gouvernement japonais. Mais selon la chaîne de télévision publique NHK, les autorités nipponnes seraient en train d’authentifier un document brièvemement diffusé sur Internet qui montrerait l'exécution de Haruna Yukawa, 43 ans, retenu en otage par l’organisation Etat Islamique qui a menacé mardi de l'exécuter si Tokyo ne versait pas une rançon de 200 millions de dollars au groupe djihadiste. 

Le porte-parole du gouvernement nippon, Yoshihide Suga, a jugé "honteux" et "inacceptable" ce qui apparaît comme l'exécution de Haruna Yukawa, et il a réclamé la libération immédiate de Kenji Goto, l'autre otage japonais, lui aussi menacé d'exécution, rapporte NHK. Dans la vidéo qui serait actuellemnt en cours d'authentification, on entendrait une voix qui serait celle de Kenji Goto appelant le Premier ministre japonais Shinzo Abe à l'aide pour le faire libérer.

Pour l'heure, le gouvernement japonais vérifie l'authenticité de la vidéo. A Tokyo, les précisions de Philippe Messmer.

Avant même que cette vidéo ne soit authentifiée, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer cet assassinat. Ainsi, Barack Obama a "fermement " condamné samedi "le meurtre brutal du citoyen japonais Haruna Yukawa par le groupe terroriste Etat islamique ". De son côté, le Premier ministre britannique David Cameron a expliqué que cette vidéo rappelait "la barbarie meurtrière" de ce groupe djihadiste. 

►►► A LIRE AUSSI  | Daech réclame une rançon contre la vie deux otages japonais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.