Cet article date de plus de douze ans.

Un sous-officier français a été tué dans la nuit de vendredi à samedi en Afghanistan, le 52e depuis 2001

L'Elysée a annoncé que la victime appartenait au commando Trepel de Lorient, qui participe à une opération dans la vallée de Bedraou, dans la province orientale de Kapisa.Un second soldat français a été blessé au cours de la même opération.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le 1er régiment de chasseurs parachutistes se prépare a aller en Afghanistan l'année prochaine - 15/12/10 (AFP Pascal Pavani)

L'Elysée a annoncé que la victime appartenait au commando Trepel de Lorient, qui participe à une opération dans la vallée de Bedraou, dans la province orientale de Kapisa.

Un second soldat français a été blessé au cours de la même opération.

Dans un communiqué, le président Nicolas Sarkozy exprime son émotion et réaffirme "la détermination de la France à continuer d'oeuvrer au sein de la Force Internationale d'Assistance à la Sécurité" en Afghanistan. Quelques 3.750 soldats français sont actuellement déployés en Afghanistan.

Vendredi c'est un officier de la Légion étrangère, le 51e soldat français, qui a été tué lors d'une opération de reconnaissance. Le légionnaire appartenait au 2e régiment étranger du génie de Saint-Christol d'Albion dans le Vaucluse. Il a succombé à des tirs d'insurgés dans la vallée d'Alhasay (province de Kapisa).

Nicolas Sarkozy a présenté ses "plus sincères condoléances" à la famille de l'officier, le capitaine Benoît Dupin, et à ses proches. Son identité a été dévoilé dans la soirée par le service de communication des Armées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.