Cet article date de plus de six ans.

Un Français enlevé dimanche soir dans l'est de l'Algérie

Le Français de 55 ans a été kidnappé dimanche soir à Tizi Ouzou, dans l'est de l'Algérie alors qu'il faisait une randonnée dans une région montagneuse de Kabylie. On ne sait pas si le rapt est le fait d'islamistes armés ou de bandits locaux.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Le touriste français agé de 55 ans a été enlevé alors qu'il randonnait en Kabylie avec des amis algériens  © MaxPPP)

Lorsqu'il a été enlevé ce touriste niçois agé de 55 ans randonnait avec des amis algériens à Tizi Ouzou, une région montagneuse de Kabylie, à 110 km à l'est d'Alger. Selon des sources sécuritaires et judiciaires, il a été pris en otage alors qu'il se promenait avec un groupe d'amis algériens. Selon les premières informations, les algériens auraient été relâchés mais pas le Français. Le touriste enlevé serait arrivé en Algérie il y a deux jours avec un visa touriste. Il avait d'ailleurs loué un chalet avec ses amis à Tijkda, en vue de pratiquer son métier. Selon nos informations, l'homme est guide de haute montagne. 

Lundi en début de soirée, le quai d'Orsay a confirmé le rapt indiquant au passage que "l'enlèvement n'a pas été revendiqué ". On ignore si ce rapt est le fait d'islamistes armés liés à Al-Qaïda ou celle de bandits opérant régulièrement des kidnapping dans la région. "Aucune hypothèse n'est écartée " précise le ministère des Affaires étrangères. 

Un groupe de touristes agressé la veille, selon un journaliste local

Selon le correspondant du journal algérien TSA (Tout sur l'Algérie ), qui est sur place, un groupe de touristes avait déjà été agressé la veille. Selon leurs témoignages, recueillis par la police locale, ce sont des hommes en tenue afghane qui les auraient dépouillé de leur argent et de leurs téléphones portables, indique encore le journaliste de TSA, joint par France Info.

Selon lui, une cinquantaine de terroristes sont connus pour être actifs dans la région, ils sont surnommés "le triangle de la mort". Des terroristes qui ne seraient pas en rapport avec l'Etat islamique mais avec Aqmi, Al-Qaïda au Maghreb islamique. Le journaliste indique que cette zone est connue pour être dangereuse, mais que l'enlèvement du Français s'est produit dans une zone sécurisée, celle du parc naturel du Djurdjura. Enfin, il précise que la police local confirme que l'enlèvement s'est produit dimanche soir, mais qu'elle a attendu lundi pour le signaler, afin de vérifier au préalable que le Français n'avait pas disparu d'une autre manière, un accident par exemple.

Cet enlèvement intervient après que le quai d'Orsay a invité les français à "la plus grande prudence" face à la menace de l'Etat islamique, formulée lundi matin dans un message audio authentifié. L'Etat islamique a lancé un appel au meurtre de ressortissants des Etats-Unis, de la France et des autres pays de la coalition internationale constituée contre les djihadistes qui ont proclamé un "califat" en Irak et en Syrie.

 (L'homme a été enlevé alors qu'il faisait une randonnée dans l'est de l'Algérie  © Idé)
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.