Ukraine : l’accord de cessez-le-feu toujours pas respecté

Malgré un échange de prisonniers, les accords ne sont pas respectés. Les tirs ont repris sur la ligne de front. Une équipe de France 3  fait le point.

France 3

Dimanche 22 février, les échanges de tirs ont repris sur la ligne de front au nord-ouest de la ville de Debaltseve, malgré le cessez-le-feu. Les troupes prorusses gagnent du terrain une semaine seulement après la signature d'une trêve. Le cessez-le-feu est constamment violé. Pourtant, hier soir, conformément aux accords de paix, l'échange de prisonniers a bien eu lieu : 139 soldats ukrainiens contre 52 séparatistes prorusses.

6000 morts

Ce matin, Ukrainiens et rebelles prorusses se sont mis d'accord sur un calendrier de retrait des armes lourdes positionnées sur la ligne de front. Une légère avancée qui peine à convaincre les familles de combattants tombés sous les balles. "Je ne veux pas de la mort d’un autre enfant", déplore une femme. En fin de matinée à Kiev, des milliers de personnes manifestaient pour marque leur solidarité avec l'Ukraine. Des dirigeants européens avaient fait le déplacement pour dire stop à ce conflit qui a commencé maintenant il y a un an et qui a fait près de 6 000 morts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Epuisé, mais soulagé, un soldat ukrainien sur un blindé ayant réussi à fuir Debaltseve (Ukraine), mercredi 18 février 2015.
Epuisé, mais soulagé, un soldat ukrainien sur un blindé ayant réussi à fuir Debaltseve (Ukraine), mercredi 18 février 2015. (VADIM GHIRDA / AP / SIPA)