Cet article date de plus de cinq ans.

Ukraine : "discussions constructives et substantielles" avec Poutine

Hollande et Merkel ont quitté le Kremlin après un entretien de cinq heures avec Poutine. Ils travaillent à la rédaction d'un document conjoint sur la mise en oeuvre du protocole de Minsk. Un nouvel entretien téléphonique est prévu dimanche.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Merkel, Poutine et Hollande vendredi à Moscou © REUTERS/Maxim Zmeyev)

L'entourage de François Hollande indique vendredi soir que les discussions avec Vladimir Poutine ont été "constructives et substantielles ". Le président français et la chancelière allemande Angela Merkel ont quitté le Kremlin au terme d'un entretien de cinq heures avec Vladimir Poutine. Sans résultat concret.

"Un demi-succès, ou un demi-échec" ? L'analyse de Marc Crépin, correspondant de France Info à Moscou
--'--
--'--

Les trois dirigeants sont toutefois convenus de travailler à la rédaction d'un document conjoint sur la mise en oeuvre du protocole de Minsk, a annoncé Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, qualifiant l'entretien de "constructif ". "En ce moment, un travail est en cours pour préparer le texte d'un éventuel document conjoint sur la mise en oeuvre les accords de Minsk, un document qui mentionnerait les propositions faites par le président ukrainien et celles formulées et ajoutées aujourd'hui par le président Poutine ", a-t-il expliqué. Ses propos ont été confirmés par un porte-parole du gouvernement allemand.

Entretien téléphonique dimanche

L'entourage de François Hollande a également indiqué qu'un document était en travail qui "pourrait être commun sur la mise en oeuvre de l'accord de Minsk ". Conclu en septembre, le protocole de Minsk prévoyait un cessez-le feu qui est resté lettre morte.

Une nouvelle conversation téléphonique, entre la France, l'Allemagne, la Russie et l'Ukraine, est prévue dimanche.

A voir aussi : nos reportages vidéo

►►► Dans le sud de l’Ukraine, Marioupol continue de résister

►►► Ukraine : les civils pris au piège de la guerre à Donetsk

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.