Cet article date de plus de quatre ans.

Vaucluse : la une du "Point" ne passe pas auprès des Turcs du Pontet

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Vaucluse : la une du "Point" ne passe pas auprès des Turcs du Pontet
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Au Pontet (Vaucluse), des sympathisants du président turc Erdogan s'en sont pris vendredi 25 mai à un kiosque qui faisait la promotion du "Point". La couverture du magazine qui traitait Erdogan de dictateur les a mis en colère.

La vidéo tourne en boucle sur les réseaux sociaux. La scène se passe vendredi 25 mai. Elle montre des ressortissants turcs faire pression sur un afficheur pour retirer d'un kiosque du Pontet (Vaucluse) la couverture du magazine Le Point. Intimidé, l'homme finit par céder. En cause le titre : "Le dictateur - Jusqu'où ira Erdogan ?" "Notre président, ce n'est pas un dictateur", explique l'un des partisans du président turc présents. "On ne peut pas dire dictateur à un monsieur comme ça. On ne peut que le remercier du travail qu'il fait", soutient un autre.

Affiche vandalisée

Le maire de la ville a demandé à ce que l'affiche soit remise, sous protection policière. Joint par téléphone par France 3, le directeur du Point dénonce une grave atteinte à la liberté de la presse : "En Turquie ça n'existe plus. Une centaine de journalistes est en prison et les journaux ne peuvent plus écrire tout à fait ce qu'ils veulent". Indignation également de la classe politique, à l'image de Richard Ferrand, député LREM, dimanche 27 mai sur France 3. À peine réinstallée, l'affiche a été recouverte de slogans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.