Cet article date de plus de trois ans.

Turquie : Macron ferme mais prudent face à Erdoğan

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Turquie : Macron ferme mais prudent face à Erdoğan
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Emmanuel Macron a rencontré son homologue turc le vendredi 5 janvier à l'Élysée. Le président français a tenu à rester prudent tout en abordant quelques sujets sensibles.

Fidèle à sa volonté de parler à tout le monde, mais de dire les choses franchement, Emmanuel Macron a appelé Recep Erdoğan a respecter l'État de droit. Alors qu'il recevait le dirigeant turc à l'Élysée, le président de la République française a tenu à aborder les sujets les plus épineux. Sur place, la journaliste Valérie Astruc relate : "Il a défendu la liberté d'expression, allusion aux 50 000 détenus politiques et aux 140 000 fonctionnaires limogés par le régime turc. En revanche, le président est resté prudent et s'est gardé de donner les noms que la France souhaite voir libérés. Recep Erdoğan s'est d'ailleurs montré inflexible, n'hésitant pas à recadrer un journaliste français."

"Sortir d'une hypocrisie"

Emmanuel Macron n'a donc pas réussi à faire dévier Recep Erdoğan, mais s'est montré très franc et net sur l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. "Il est clair que les évolutions récentes et les choix ne permettent aucune avancée dans le processus engagé. Nous avons eu une discussion très franche sur ce sujet. Nous devons sortir d'une hypocrisie qui consisterait à penser qu'une progression naturelle vers l'ouverture d'un nouveau chapitre est possible, cela n'est pas vrai", a-t-il déclaré. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Turquie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.