Turquie : Erdogan reconnaît sa défaite après les résultats des élections municipales

Dimanche 23 juin, le président turc s'est vu infliger un énorme camouflet. Son candidat aux municipales d'Istanbul (Turquie) a été largement battu par son rival Ekrem Imamoglu. Une victoire accueillie par des scènes de liesse dans les rues d'Istanbul.

FRANCE 2

"Qui remporte Istanbul, remporte la Turquie", avait coutume de dire le président Erdogan. Pourtant, dimanche 23 juin, ce n'est pas son candidat qui a remporté la ville aux municipales, mais son rival, Ekrem Imamoglu. Après sa victoire, il a été acclamé par des milliers de citoyens turcs, la foule scandant qu'il serait le successeur d'Erdogan à la tête de la Turquie. Le social-démocrate s'est contenté de féliciter ses électeurs. "Vous avez protégé la démocratie en Turquie et le monde entier vous regarde", a déclaré le nouveau maire d'Istanbul (Turquie).

Erdogan a reconnu sa défaite

Une victoire spectaculaire et une cinglante défaite pour Erdogan, qui avait fait annuler le résultat des élections municipales tenues à Istanbul il y a un mois. L'opposition avait gagné et elle l'a emporté à nouveau avec encore plus de voix d'avance. Erdogan a été obligé de reconnaître sa défaite sur Twitter. C'est la première fois que son parti perd une élection majeure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ekrem Imamoglu, candidat de l\'opposition aux municipales à Istanbul (Turquie), s\'apprête à voter dans un bureau de la ville, le 23 juin 2019.
Ekrem Imamoglu, candidat de l'opposition aux municipales à Istanbul (Turquie), s'apprête à voter dans un bureau de la ville, le 23 juin 2019. (SEBNEM COSKUN / ANADOLU AGENCY / AFP)