Turquie : au moins 21 morts dans un puissant séisme

On dénombre aussi plus d'un millier de blessés à la suite de cette violente secousse, survenue vendredi soir dans l'est de la Turquie. Au moins 30 personnes sont toujours bloquées dans les décombres.

Des secouristes cherchent des survivants le 25 janvier 2020, après le séisme survenu à Elazig (Turquie).
Des secouristes cherchent des survivants le 25 janvier 2020, après le séisme survenu à Elazig (Turquie). (KEREM KOCALAR / ANADOLU AGENCY / AFP)

Les secouristes continuent de chercher des survivants dans des bâtiments effondrés. Au moins 21 personnes ont été tuées, dont 17 dans la province d'Elazig et quatre dans la province voisine de Malatya, et plus d'un millier blessées, dans un séisme de magnitude 6,8 qui a frappé l'est de la Turquie, vendredi 24 janvier dans la soirée. Au moins 30 personnes sont bloquées dans les décombres à la suite de cette violente secousse survenue dans le district de Sivrice, dans la province d'Elazig. Mais leur nombre exact est encore incertain.

Dans le froid glacial de la rue, certains habitants ont allumé des feux pour se chauffer. "C'était effrayant, les meubles nous sont tombés dessus. Nous nous sommes précipités dehors", raconte Melahat Can, 47 ans, habitant d'Elazig. Des salles de sport, des écoles et des bibliothèques ont ouvert leurs portes pour accueillir les personnes ayant fui leurs maisons après le séisme, selon les autorités.

Plus de 400 équipes de secouristes déployées

L'Agence turque de gestion des catastrophes et des situations d'urgences (Afad) a précisé qu'au moins trente répliques du séisme avaient été enregistrées par la suite et que plus de 400 équipes de secouristes avaient été envoyées sur place. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que "toutes les mesures nécessaires" seraient prises pour venir en aide aux zones frappées par la secousse et qu'il avait dépêché plusieurs ministres sur place. "Avec toutes nos institutions, notamment l'Afad et le Croissant-Rouge, nous nous tenons aux côtés de notre peuple", a-t-il tweeté.

La télévision turque a diffusé des images d'habitants paniqués se ruant à l'extérieur des bâtiments, et d'au moins un immeuble dont le toit était en feu. Elle a aussi montré des images de secouristes à la recherche d'éventuels survivants dans les décombres d'un immeuble. La Turquie, située dans une des zones sismiques les plus actives du monde, est fréquemment touchée par des tremblements de terre.