Turquie : la peine de mort rétablie ?

48 heures après la tentative avortée de coup d'État, on assiste à une véritable purge au sein de l'armée. Le président Erdogan a également parlé du rétablissement de la peine de mort.

France 2

Ils ont encore occupé le terrain une bonne partie de la nuit, ce dimanche 17 juillet, à Istanbul (Turquie). À l'appel du président Erdogan, ces partisans continuent de célébrer l'échec du coup d'État militaire. Et l'heure est à la vengeance. Qu'ils soient ouvriers, ingénieurs ou chefs d'entreprise, ils réclament le rétablissement de la peine de mort pour les putschistes. "J'ai vu des gens se faire massacrer, se faire écraser par les tanks. La police pour les putschistes doit être la plus grave possible", déclare un homme.

Erdogan durcit son pouvoir

Les putschistes sont considérés comme des traitres et leurs photos s'étalent aujourd'hui en grand à la Une des journaux. Les putschistes mis à terre, Erdogan promet une purge au sein de l'armée, il durcit son pouvoir et indique qu'un rétablissement de la peine de mort est bien possible. En Turquie, elle a été absolue en 2002 à l'occasion des pourparlers pour une éventuelle adhésion à l'Union européenne.
Pour Bruxelles, le rétablissement de la peine de mort en Turquie signifierait la fin des discussions pour une éventuelle adhésion du pays à l'Union européenne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président Recep Tayyip Erdogan salue ses partisans, après les obsèques d\'une des victimes du putsch militaire, à Istanbul (Turquie), le 17 juillet 2016. 
Le président Recep Tayyip Erdogan salue ses partisans, après les obsèques d'une des victimes du putsch militaire, à Istanbul (Turquie), le 17 juillet 2016.  (ALKIS KONSTANTINIDIS / REUTERS)