Offensive turque : le chaos dans le nord de la Syrie

En moins d'une semaine, l'offensive militaire turque a plongé le nord-est de la Syrie dans le chaos. Au moins 70 civils auraient été tués et 160 000 ont pris la fuite selon l'ONU.

FRANCE 2

Dans un hôpital près de la frontière turque, des dizaines de blessés sont pris en charge. Des brûlures, des enfants terrorisés, des corps cassés et des visages anéantis illustrent la guerre faite aux Kurdes. Ils étaient dans un convoi de civils et ont été pris pour cible par les Trucs. "Regardez cette injustice, nous sommes des civils", s'écrie un blessé. Sur les routes, ce sont des milliers de civils qui fuient les exactions, 160 000 déplacés selon l'ONU.

Les milices pro-Turcs font désormais la loi

Une population sous le choc qui en veut, entre autres, aux États-Unis. Des civils qui fuient les bombardements, ce qu'ils n'ont pas cessé de faire depuis le début de l'offensive. À Tel Abyad, autre ville proche de la frontière, les milices pro-Turcs font désormais la loi et ses supplétifs sèment la terreur. Les assassinats et les lynchages se multiplient. On voit la voiture criblée de balles d'une responsable politique kurde.  Elle s'appelait Havrin Khalaf et selon plusieurs témoignages, elle a été torturée avant d'être exécutée par les milices pro-Turcs. Son combat était le rapprochement entre les Arabes et les Kurdes. Ses funérailles symbolisent la fin de ce rêve.

Le JT
Les autres sujets du JT
De la fumée s\'échappe de la ville de Ras Al-Ain (Syrie), le 11 octobre 2019.
De la fumée s'échappe de la ville de Ras Al-Ain (Syrie), le 11 octobre 2019. (OZAN KOSE / AFP)