Journaliste disparu : l'Arabie saoudite autorise une fouille de son consulat à Istanbul

Les Saoudiens affirment que le journaliste Jamal Khashoggi est sorti du consulat après y avoir eu rendez-vous mardi dernier, tandis que les Turcs pensent qu'il a été tué à l'intérieur de la représentation diplomatique.

L\'entrée du consulat d\'Arabie saoudite à Istanbul, photographié le 2 octobre 2018.
L'entrée du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, photographié le 2 octobre 2018. (ONUR COBAN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Les services de sécurité turcs vont pouvoir inspecter le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul pour tenter de tirer au clair la mystérieuse disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Riyad a donné son feu vert, indique, mardi 9 octobre, le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères. 

Les Saoudiens affirment que Jamal Khashoggi est sorti du consulat après y avoir eu rendez-vous mardi dernier, tandis que les Turcs disent ne pas avoir la preuve qu'il en soit bel et bien ressorti. La police turque pense que le journaliste saoudien a été tué à l'intérieur du consulat.

Jamal Khashoggi s'est exilé aux Etats-Unis il y a un an, craignant que ses opinions ne lui valent des représailles. Il a quitté l'Arabie en septembre 2017 quand les autorités l'ont sommé de cesser de s'exprimer sur Twitter. Au cours de l'année écoulée, il a écrit une série d'articles publiés par le Washington Post, dans lesquels il dénonçait l'attitude de Riyad à l'égard du Qatar et s'indignait de la guerre au Yémen, de la répression politique ou de la censure.