Attentat à Istanbul : pourquoi la Turquie est-elle devenue une cible ?

En plateau, Étienne Leenhardt revient sur la question au lendemain de l'attentat à Istanbul (Turquie).

France 2

Au lendemain de l'attentat qui a fait 41 morts à Istanbul (Turquie), il apparaît que le pays est devenu une cible privilégiée. "La première raison est géographique. Il y a 900 km de frontières communes entre la Turquie et la Syrie. Une frontière forcément poreuse, relativement facile à traverser pour des kamikazes, d'autant que des centaines de ressortissants turcs ont rejoint les rangs du groupe État islamique", explique Étienne Leenhardt, en plateau.

Un message politique 

"Et puis, les autorités turques insistent sur un point : les jihadistes qui frappent l'aéroport international d'Istanbul, ils le frappent pour les mêmes raisons que celles qui les conduisent à attaquer l'aéroport de Bruxelles (Belgique). Ils s'attaquent à une culture, à un mode de vie", poursuit le journaliste de France 2, avant de conclure : "Enfin, il y a un message politique. Depuis un an, les avions américains qui bombardent les positions du groupe État islamique en Syrie décollent des bases militaires turques." Le président turc apparaît désormais pour Daech comme une cible à abattre.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'aéroport d\'Istanbul (Turquie), le 13 février 2016.
L'aéroport d'Istanbul (Turquie), le 13 février 2016. (MURAD SEZER / REUTERS)