Élections législatives en Turquie : un revers pour Recep Tayyip Erdogan

Le parti de la justice et du développement (AKP) détenait la majorité absolue au Parlement depuis treize ans.

FRANCE 2

C'est officiel. Le Parti de la justice et du développement (AKP) du président Recep Tayyip Erdogan, a perdu, dimanche 7 juin, la majorité absolue qu'il détenait depuis treize ans au Parlement.
Selon Étienne Leenhardt, journaliste de France 2, ce vote constitue un avertissement contre le totalitarisme du chef d'État turc. Mais ce vote peut également être interprété comme un coup d'arrêt à l'islamisation accélérée de la Turquie ces dernières années. "La laïcité est inscrite noir sur blanc dans la constitution", rappelle le reporter. Pourtant, ça n'a pas empêché Recep Tayyip Erdogan "de faire admettre le voile dans la plupart des universités turques".

"Le père de la nouvelle Turquie"

D'un point de vue international, le résultat du scrutin ne devrait pas remettre non plus en cause les ambitions d'Erdogan. "Il va continuer à se présenter sans aucun complexe comme le père de la nouvelle Turquie", affirme Étienne Leenhardt.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors du premier sommet des leaders religieux musulmans d\'Amérique latine, le 15 novembre à Istanbul (Turquie).
Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors du premier sommet des leaders religieux musulmans d'Amérique latine, le 15 novembre à Istanbul (Turquie). ( ANADOLU AGENCY / AFP)