Crise entre La Haye et Ankara : une deuxième ministre turque se voit refuser l'accès aux Pays-Bas

Cette crise diplomatique intervient alors qu'une campagne pro-Erdogan est en cours auprès de la communauté turque d'Europe dans le cadre d'une réforme constitutionnelle qui prévoit de renforcer les pouvoirs du président turc.

Dans la nuit du 11 au 12 mars 2017, les Pays-Bas ont expulsé vers l\'Allemagne la ministre turque de la Famille, Fatma Betul Sayan Kaya, en visite à Rotterdam.
Dans la nuit du 11 au 12 mars 2017, les Pays-Bas ont expulsé vers l'Allemagne la ministre turque de la Famille, Fatma Betul Sayan Kaya, en visite à Rotterdam. (BILAL TOPCU VIA STORYFUL / FACEBOOK)

La tension continue de monter entre La Haye et Ankara. Quelques heures après avoir empêché la venue du chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, les Pays-Bas ont expulsé vers l'Allemagne la ministre turque de la Famille, Fatma Betul Sayan Kaya, en visite à Rotterdam. "Les Pays-Bas violent les lois internationales, les traités et les droits de l'Homme en m'empêchant d'entrer dans le consulat turc à Rotterdam", a dénoncé la ministre sur Twitter.

"La visite de la ministre Fatma Betul Sayan Kaya était irresponsable. Par des contacts avec les autorités turques, nous avions fait savoir de manière répétée que Mme Kaya n'était pas la bienvenue aux Pays-Bas. Mais elle a quand même décidé de faire le voyage", a déclaré le gouvernement néerlandais dans un communiqué.

La Turquie promet des "représailles"

"Cette situation a fait l'objet d'une protestation de la plus ferme manière de notre part et il a été signifié aux autorités néerlandaises qu'il y aurait des représailles de la manière la plus sévère, a déclaré Binali Yildirim, le Premier ministre turc. Nous répondrons en conséquence à ce comportement inacceptable."