Climat : Recep Tayyip Erdogan annonce que la Turquie va ratifier l'Accord de Paris

La Turquie avait signé l'Accord de Paris, qui appelait à limiter le réchauffement climatique à moins de 2°C, mais ne l'avait pas ratifié.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Recep Tayyip Erdoğan, le président turc, à la tribune de l'ONU à New York (Etats-Unis) ,le 21 septembre 2021. (MURAT KULA / ANADOLU AGENCY / AFP)

La Turquie ratifiera l'Accord de Paris de lutte contre le changement climatique le mois prochain, a annoncé mardi 21 septembre son président Recep Tayyip Erdogan devant les Nations unies. L'Accord de Paris, signé lors de la COP21 en 2015, appelait à limiter le réchauffement planétaire à moins de 2°C au-dessus du niveau pré-industriel, et dans l'idéal à 1,5°C.

"Nous avons l'intention de présenter l'Accord de Paris sur le climat au Parlement pour ratification le mois prochain (...) avant le conférence des Nations unies sur les changements climatiques" qui aura lieu en novembre à Glasgow (Ecosse), a précisé le président Recep Tayyip Erdoğan à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU, à New York (Etats-Unis).

La Turquie éprouvée par le réchauffement climatique

Recep Tayyip Erdoğan a rappelé que son pays avait signé l'Accord de Paris, mais qu'il ne l'avait pas ratifié jusqu'à présent "en raison des injustices liées à la répartition des obligations et du partage du fardeau", en termes de réduction des émissions polluantes. Le Turquie considère que les efforts doivent être différenciés entre pays industrialisés, catégorie à laquelle elle appartient.

Le pays a été fortement éprouvé, comme plusieurs autres du bassin méditerranéen, l'été dernier par des incendies de forêts puis des inondations soudaines qui ont fait une centaine de victimes et causé d'importants dégâts à la nature. La Turquie est également frappée par une sécheresse persistante.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Turquie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.