VIDEO. Turquie : la police réprime une manifestation sur le site de l'accident minier

La police a violemment dispersé, vendredi, une manifestation de plusieurs milliers d'habitants remontés de Soma, ville minière où s'est produit le drame. Au moins cinq manifestants ont été blessés.

Voir la vidéo
EVN

L'émotion suscitée par la mort de près de 300 mineurs à Soma, en Turquie, s'est transformée en fronde contre le régime. La police a violemment réprimé, vendredi 16 mai, une manifestation de plusieurs milliers d'habitants remontés de cette ville minière de l'ouest de la Turquie où s'est produit le drame. Au moins cinq personnes ont été blessées durant ces heurts.

Des canons à eau pour disperser les manifestants

Depuis l'accident survenu mardi, des milliers de Turcs sont descendus dans les rues pour manifester leur mécontentement contre le gouvernement, qu'ils accusent de laxisme et d'indifférence au sort des travailleurs en général. Les forces de l'ordre ont utilisé des canons à eau pour disperser les protestataires. Déjà fortement contesté par une mobilisation populaire inédite en été 2013, le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, a tenté de calmer les esprits en promettant de faire "toute la lumière" sur l'une des pires catastrophes industrielles de l'histoire du pays.

Gaz lacrymogène et canons à eau sur des manifestations à Soma (Turquie)
Gaz lacrymogène et canons à eau sur des manifestations à Soma (Turquie) (BULENT KILIC / AFP)