Accident minier en Turquie: 18 personnes, dont des responsables de la mine, arrêtées par la police

Parmi eux figurent des dirigeants de Soma Kömür Isletmeleri, la société qui exploite la mine dans laquelle 301 personnes ont perdu la vie.

Des inspecteurs sur le lieu de la catastrophe minière de Soma, en Turquie, dimanche 18 mai 2014. 
Des inspecteurs sur le lieu de la catastrophe minière de Soma, en Turquie, dimanche 18 mai 2014.  (EGE GURUN / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'exploitant de la mine nie avec force toute négligence, mais reste soupçonné d'avoir privilégié la rentabilité au détriment de la sécurité de ses salariés. Cinq jours après l'effondrement d'une mine, à Soma, en Turquie, la police turque a arrêté 18 personnes, dimanche 18 mai. Parmi eux figurent des dirigeants de Soma Kömür Isletmeleri, la société qui exploite la mine dans laquelle 301 personnes ont perdu la vie. 

Des dizaines de procureurs ont été assignés vendredi pour enquêter sur l'incendie et l'explosion survenus dans la mine. Ils auraient été provoqués par un défaut électrique. Or, un rapport d'expertise préliminaire sur l'accident, obtenu par le journal Milliyet, a mis en exergue plusieurs graves manquements aux mesures de sécurité, dont un manque de détecteurs de monoxyde de carbone.

La catastrophe, l'accident industriel le plus meurtrier de l'histoire de la Turquie, a soulevé une vague de colère populaire dans le pays, non seulement contre l'entreprise Soma Kömür Isletmeleri, mais également contre le régime islamo-conservateur de Recep Tayyip Erdogan.