Turing : un cahier du "briseur de codes nazis" adjugé 1 million de dollars

Un cahier dans lequel le mathématicien britannique Alan Turing avait consigné des notes a été vendu lundi aux enchères à New York pour 1 million de dollars.

(Il s'agirait de l'unique manuscrit encore en circulation d'Alan Turing © Maxppp)

 Certains le considèrent comme le père de l’Internet, d’autres comme celui qui a sauvé des milliers de vie en décryptant les codes nazis produits par la machine Enigma et renouvelés toutes les 24 heures.

Deux minutes d’enchères

Qu’il fut l’un, l’autre ou les deux, il est toutefois indéniable que l’intérêt suscité par Alan Turing ne décroit pas depuis sa mort en 1954, en témoigne  la vente ce lundi soir d’un de ses cahiers aux enchères à New-York pour la rondelette somme de 1.025.000 dollars. Une enchère vertigineuse qui n'a duré que deux minutes. L'acheteur n'a pas été identifié. Le manuscrit date du milieu des années 1940, à l'époque où Turing se démenait pour décrypter les codes nazis. Il s'agirait de l'unique manuscrit encore en circulation d'Alan Turing. Sur 56 pages, il y avait consigné des formules mathématiques et des notes sur ses travaux.

Condamné pour outrage aux bonnes moeurs

"Nous n'avons aucune idée du nombre de vies qu'il (Turing) a sauvées. On estime qu'il a écourté la guerre de deux ans ", a expliqué Cassandra Hatton, directrice du département des sciences et technologies chez Bonhams. Le cahier avait été légué après la mort de Turing à Robin Gandy, un ami, qui l'a conservé jusqu'à son décès.  Avant la vente, Cassandra Hatton a dit qu'elle espérait que le manuscrit serait mis par l'acheteur à la disposition des chercheurs. Alan Turing, avait été condamné en 1952 pour "outrage aux bonnes moeurs" avec un jeune homme de 19 ans, à une période ou l'homosexualité était interdite. Il est mort en 1954, à 41 ans.