Terrorisme : un nouveau plan Vigipirate

Face aux risques terroristes, le plan Vigipirate devait s'adapter. Une nouvelle mouture a été validée mercredi 30 novembre par l'Élysée avec un 3e niveau d'alerte.

FRANCE 2

Désormais, il y aura trois niveaux de lutte contre le terrorisme contre deux pour l'ancien plan Vigipirate. Le premier échelon appelé "vigilance" concerne la prévention et instaure une sécurité permanente. Mais dans un contexte de menaces terroristes élevées, voire très élevées comme c'est le cas actuellement, des mesures supplémentaires seront appliquées comme les filtrages ou les fouilles. Il s'agit du niveau deux : "sécurité renforcée/risque attentat".

Développer une culture de la vigilance

"Urgence attentat" est le 3e et dernier palier, le niveau le plus élevé du nouveau plan Vigipirate Plus. Immédiatement après un attentat ou dans le cas d'une menace imminente, des mesures exceptionnelles et ponctuelles peuvent être adoptées comme la fermeture du métro ou des routes. Vigipirate Plus est un nouveau plan qui se veut renforcé et plus adapté aux menaces actuelles planant sur la France. Au centre du dispositif, une autre priorité d'importance : impulser le développement d'une culture de la vigilance pour que chaque citoyen soit acteur de la sécurité.

Le JT
Les autres sujets du JT
(IAN LANGSDON / POOL)