Vidéo Mort de deux militaires au Mali : le porte-parole du ministère des Armées dénonce "un mode d'action particulièrement pernicieux et lâche"

Hervé Grandjean est revenu sur le décès de deux soldats au Mali, samedi. Leur véhicule a roulé sur un engin explosif, un "mode d'action qu'on voit de plus en plus".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Hervé Grandjean, porte-parole du ministère des Armées, était l'invité de franceinfo dimanche 3 janvier 2020. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"C'est un mode d'action particulièrement pernicieux et lâche qui a été employé par ces terroristes", a déclaré Hervé Grandjean, porte-parole du ministère des Armées, invité de franceinfo dimanche 3 janvier. Cinq militaires français ont été tués cette semaine au Mali, dont deux samedi dans une attaque à l'explosif. Il s'agit d'un "mode d'action qu'on voit de plus en plus", a-t-il ajouté.

Sur la situation de l'opération Barkhane, qui semble s'enliser dans la région, Hervé Grandjean s'est défendu : "On n'a jamais dit que ce serait facile de rétablir une situation sereine et apaisée au Mali et plus globalement dans la région du Sahel. On n'a jamais dit non plus que la solution serait seulement militaire."

La force antijihadiste française Barkhane comporte 5 100 personnes, a rappelé le porte-parole. "Les forces du G5 Sahel montent en puissance", s'est-il félicité. "L'étape d'après, c'est de rétablir des services publics, des écoles, des tribunaux. C'est une deuxième étape, plus politique qui devra suivre."

"Notre objectif est de nous concentrer sur la région des Trois frontières, d'affaiblir les groupes terroristes et surtout d'accompagner la montée en puissance des forces armées nationales." Il salue par ailleurs "des succès tactiques qui ont été très nombreux".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.