Cet article date de plus d'un an.

Mali : 13 militaires tués dans la collision de deux hélicoptères de combat

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Mali : 13 militaires tués dans la collision de deux hélicoptères de combat
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

C'est le plus lourd bilan humain pour l'armée française sur un théâtre d'opérations depuis 40 ans. Lundi 25 novembre, 13 militaires ont été tués au Mali, alors qu'ils étaient engagés dans un combat contre un groupe de jihadistes au Sahel. Deux de leurs hélicoptères sont entrés en collision.

L'accident est l'un des pires qu'ait connue l'armée française, mais présente aussi le plus lourd bilan humain depuis 36 ans. 13 militaires français sont morts lundi 25 novembre, pendant une opération de combat contre des jihadistes. Il est 19h40, dans la région de Liptako, au Mali, lorsque deux hélicoptères de l'armée de terre se percutent en plein vol, un hélicoptère de combat Tigre et un Cougar, qui évoluaient à basse altitude.

Quatre régiments endeuillés

13 soldats se trouvent à l'intérieur des deux appareils, six officiers, six sous-officiers et un caporal-chef. Aucun n'a survécu. Selon les premiers éléments, communiqués mardi matin par le ministère des Armées, les deux hélicoptères arrivaient sur la zone pour appuyer des commandos au sol qui traquaient des jihadistes. Quatre régiments sont endeuillés. Selon l'État-Major des armées, une opération de secours et de sécurisation de la zone d'accident est en cours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Opération Barkhane

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.