VIDEO. "Ils sont forts, ils connaissent leur territoire" : sur les traces de l'Etat islamique au Grand Sahara avec l'opération Barkhane

Les militaires français de Barkhane pourchassent les jihadistes qui tentent de contrôler un vaste territoire au Sahel. Immersion.

France 2

C'est une guerre dans laquelle l'ennemi est toujours invisible, et souvent insaisissable. Les militaires français de l'opération Barkhane traquent les jihadistes depuis les airs mais aussi au sol. Dans la zone dite "des 3 frontières", entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger, le groupe Etat Islamique veut établir un nouveau sanctuaire. "A partir du moment où on a les pieds dans cette zone, le risque est permanent", souffle un légionnaire français, arrivé dans la zone en renfort. Le terrain est potentiellement miné et l'ennemi est bien là, à portée de fusil.

"Essayer d'être plus malins qu'eux"

"Ils sont forts et ils connaissent bien leur territoire, on est chez eux. Donc pour eux c'est plus facile. Il faut essayer d'être plus malins qu'eux", explique un soldat. L'opération Barkhane s'appuie sur un travail de renseignement minutieux. Pour cela, il faut contrôler et fouiller tout le monde. Difficile de distinguer un berger d'un djihadiste. Certains civils terrorisés coopèrent avec l'ennemi. D'autres manifestent de plus en plus leur sentiment anti-français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux chars de l\'armée française dans le nord du Burkina-Faso, le 14 novembre 2019.
Deux chars de l'armée française dans le nord du Burkina-Faso, le 14 novembre 2019. (MICHELE CATTANI / AFP)