Islam radical : le préfet de la Sarthe ferme la mosquée d'Allonnes

Il est reproché à cette mosquée, située dans la ville populaire d'Allonnes, d'être le théâtre de prêches légitimant le jihad armé et la commission d'actes de terrorisme.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ville d'Allonnes est située en banlieue du Mans (Sarthe). (GOOGLE MAPS)

Une mosquée accusée de légitimer "le recours au jihad armé". La préfecture de la Sarthe a annoncé mercredi 13 octobre avoir engagé une procédure de fermeture de la mosquée d'Allonnes, près du Mans, qui accueille environ 300 fidèles. "D'après des éléments recueillis, des prêches et l'activité de ce lieu de culte, fréquenté par des individus appartenant ou proches de la mouvance islamiste radicale, légitiment le recours au jihad armé, la mort en martyr, la commission d'actes de terrorisme et le recours à la violence, la haine et la discrimination ainsi que l'instauration de la charia", justifie la préfecture.

Ce lieu abrite aussi une école coranique "accueillant environ 110 enfants devant lesquels a été valorisé le jihad armé et qui constitue donc un lieu d'endoctrinement", d'après la même source. Aussi, "aux termes de la loi, l'ensemble de ces faits constitue des propos tenus, des idées et théories diffusées, ou des activités incitant à la violence, à la haine ou à la discrimination, provoquant à la commission d'actes de terrorisme ou faisant l'apologie de tels actes".

"Au regard de ces éléments, à la demande de monsieur le ministre de l'Intérieur, monsieur le préfet de la Sarthe a engagé une procédure de fermeture de ce lieu de culte", conclut le communiqué. Allonnes est une ville populaire d'environ 11 000 habitants située au sud-ouest du Mans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lutte contre le terrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.